Le canyoning, la solution sportive anti canicule

Alors que l’épisode de canicule de fin juin est tout juste passé, les spécialistes de Météo France annonce d’autres périodes de très fortes températures à prévoir pendant les mois de juillet et août.
Et forcément, pour les amateurs de sports, cette période sera encore plus difficile à accepter puisqu’il sera très difficile de s’adonner aux classiques footing estivaux ou même aux parties de beach volley sur la plage.
Pourtant, il existe des pratiques sportives qui peuvent apporter fraîcheur et dépense physique intense !
Toutes la famille des sports d’eaux vives va connaitre un grand succès cet été et plus particulièrement le canyoning, la version la plus ludique des descentes de rivières.

Le canyoning, c’est quoi exactement ?

Le canyoning consiste à descendre des rivières étroites et encaissées ( dans des canyons donc) en franchissant des obstacles naturels de différentes façons. Pour cela, la pratique s’apparente à un mélange de randonnée, d’escalade, à la natation, aux descentes en eau vive etc.

Pratiquer le canyoning
Les parcours de canyoning sont constitués de parois à sauter, des cascades à franchir aidé par une corde (rappel ou tyrolienne) des toboggans pour glisser ou des sauts à réaliser dans des vasques. Entre ces passages, des zones nagées ou « marchées » permettent de faire redescendre un peu l’adrénaline.
La pratique est encadrée par des moniteurs diplômés (il est légalement possible de pratiquer seul, mais cela n’est pas recommandé) . Elle doit se faire dans le respect des règles de sécurité et avec un équipement adéquate c’est à dire une combinaison, un baudrier ( avec cordes et descendeurs), des chaussures adaptées, un casque ( obligatoire !) et des protections. En général, on emporte un bidon ou un sac étanche pour les affaires de premières nécessités et éventuellement de quoi se restaurer.

Le canyoning, c’est fait pour qui ?

Pour tous…ou presque.
En effet, le canyoning reste un sport engagé qui demande un minimum de condition physique pour pouvoir réaliser les marches d’approche mais aussi passer de trous en trous. L’enchaînement des sauts, rappels, passages marchés etc… le tout dans l’eau froide, va consommer pas mal d’énergie.
Bien évidement, il faut aussi savoir nager ( cela parait si évident, mais de nombreux moniteurs confirment qu’ils ont régulièrement de mauvaises surprises à ce sujet) mais aussi être à l’aise dans l’eau, sans craindre de se faire un peu « secouer ».Canyoning en Corse
Enfin, il voit mieux ne pas être sujet au vertige pour pouvoir appréhender les parois en toute sérénité.
Bien sûr le canyoning reste une activité très ludique mais elle est aussi physique, pratiquée en montagne, dans un environnement pouvant devenir hostile. A réserver donc à des personnes physiquement en forme !

Où pratiquer le canyoning cet été ?

En France, les trois grandes régions pour une pratique estivales sont bien évidement les trois grands massifs à savoir les Alpes (ou plutôt les pré-alpes) les Pyrénées et la Corse.
Les villes et villages limitrophes à ces massifs sont devenus de véritables temples de la pratique avec des amateurs venant de toute l’Europe pour s’adonner aux joies de la descente, plus ou moins sportive.
Ainsi, le Verdon et le Vercors sont très appréciés par les amateurs. Le canyoning en Corse est aussi une pratique qui attire énormément de famille puisque les parcours insulaires permettent parfois de doubler en facile/sportif certaines descentes !
Les spots « stars » qu’il faut avoir descendu s’appellent le Canyon de Riolan dans les Hautes Alpes, le Canyon du Llech dans les Pyrénées orientales, le Gouffre d’Enfer en Haute Garonne, les Canyonx de Purcaraccia ou de la Vacca dans le massif de Bavella en Corse du Sud et le très technique Canyon des Ecouges au pieds des Alpes ou encore le Canyon des Oules de Freissinières dans les Ecrins.
Voila une belle liste à découvrir pendant vos prochaines vacances dans le sud de la France.

Si tu aimes, tu partages !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *